30/12/2005

À l’origine de l’Arménie chrétienne



Le rayonnement du christianisme cappadocien et sa situation aux frontières de l’empire en font naturellement un point de départ pour le développement de la nouvelle religion vers des terres nouvelles. C’est ainsi qu’à la fin du IIIe siècle, en conflit avec son souverain, un jeune arménien d’origine parthe, Grégoire, rencontra à Césarée le christianisme et s’y convertit. Revenu en Arménie, il parvient après bien des difficultés à convertir à la religion nouvelle le roi Tiridate III et sa cour. Consacré évêque par le métropolite de Cappadoce, il jette les fondements de l’église arménienne. Il devient Grégoire l’Illuminateur, pour avoir illuminé des vérités chrétiennes le peuple arménien. Son nom est même donné à cette église qui depuis lors se nomme « Grégorienne ». Pendant plus de 100 ans c’est toujours à Césarée de Cappadoce que viennent se faire consacrer le catholicos et les évêques arméniens jusqu’au moment où, à la fin du IVe siècle, en révolte contre Rome, l’Arménie se replie sur elle-même et se dote d’une église indépendante refusant alors de conserver ses liens d’origine pour s’inventer une fondation apostolique.

14:21 Écrit par uchisarpension | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.